You are currently viewing Qu’est ce que l’Hypnose Ericksonienne ?

Qu’est ce que l’Hypnose Ericksonienne ?

L’Hypnose Ericksonienne est issue de la pratique du psychiatre Milton Erickson (1901-1980). Caractérisée par une approche souple, indirecte (métaphores) et non dirigiste, cette forme d’hypnose a donné naissance à de nombreux courants de psychothérapie moderne : thérapie familialethérapie brève (stratégique, systémique), programmation neuro-linguistique (PNL)…

Les objectifs de l’Hypnose Médicale et de l’Hypnose Ericksonienne sont de : 
– vous aider à surmonter vos difficultés, 
– vous permettre d’améliorer votre vie, 
– mieux vous connaître, mieux vous comprendre… 
– provoquer un changement souhaitable. 

L’hypnose Ericksonienne fait partie des thérapies dites brèves. Elle a pour but de faire travailler ensemble le conscient et l’inconscient pour mettre en oeuvre les changements utiles à la résolution du problème. Il s’agit d’un outil thérapeutique basé sur le postulat que l’individu possède en lui toutes les ressources nécessaires pour faire face à toutes les situations. Ainsi, cette méthode sollicite la participation active de la personne.
Elle est caractérisée par une approche souple, indirecte (métaphores) et non dirigiste (vous contrôlez tout !).
Erickson considère que l’inconscient est profondément bon et puissant. Il se révèle d’une puissance bienveillante avec laquelle l’état hypnotique permet de coopérer. L’inconscient est capable de mobiliser des ressources intérieures, des potentialités susceptibles de conduire aux changements désirés.

L’hypnothérapie (usage de l’hypnose à des fins thérapeutiques) a connu trois principales périodes :

Cette technique, utilisée dès le XVIIIe siècle sans que l’on en comprenne bien le mode d’action, a vu son statut changer avec le développement de l’imagerie cérébrale. Depuis les années 2000, il a ainsi été démontré que sous hypnose, nous sommes dans un état de conscience bien particulier, différent de l’éveil et du sommeil (certains parlent de veille paradoxale) : cet état sollicite des régions du cerveau impliquées dans la vue ou la motricité, mais il met aussi des zones en sourdine de la même manière qu’en état de sommeil ou dans des états végétatifs. Cet état hypnotique offre une plasticité particulière du psychisme qui permet le changement, guidé par le thérapeute.