Les métaphores :  intérêts et place dans une séance d’hypnose ?

Les métaphores : intérêts et place dans une séance d’hypnose ?

Techniquement la métaphore est une substitution analogique. Le mot ou l’image substituée ne sont pour autant jamais énoncés. C’est l’analogie qui fait sens.

Mais les mots du langage ont un grand pouvoir symbolique et c’est ce qui est utilisé dans le cadre de la séance d’hypnose : les métaphores sont des histoires, des petits contes symboliques ou des anecdotes racontées ou inventées à dessein par le praticien. Dans une séance d’hypnose la métaphore possède de multiples intérêts.

Elle est tout d’abord, par le sens, le vecteur des suggestions hypnotiques et permet de s’adresser assez directement à l’inconscient du patient. La métaphore permet ainsi d’éviter d’avoir recours à une suggestion autoritaire. L’approche analogique et métaphorique est plus subtile qu’une approche directe, elle sera particulièrement efficace avec des sujets résistants car il est difficile de s’opposer à une suggestion si l’on n’en a pas conscience.

Les métaphores permettent ainsi d’établir un bon rapport avec les patients et les mettent « à l’aise » beaucoup plus efficacement qu’un discours descendant ou technique, c’est une démarche inclusive qui parle directement à l’inconscient du patient et le mobilise sans trop de résistance.

La suggestion hypnotique tire sa puissance du système des analogies symboliques. Le thérapeute crée ainsi une histoire en lien avec le vécu intime de son patient. Pourtant il s’agit en apparence de l’histoire d’un tiers ou d’un mécanisme étranger au patient, lequel perçoit le sens caché de manière inconsciente. La métaphore est un vecteur thérapeutique pour l’hypnothérapeute, l’inconscient du patient effectue les déplacements attendus et fait évoluer son psychisme.

Les métaphores proposent aux patients des constructions psychiques qu’ils peuvent s’approprier et leur donnent aussi la possibilité d’envisager un dénouement, une évolution d’une situation actuellement figée. Elles sont donc très efficaces pour remettre en mouvement le sujet et contribuer positivement à sa construction psychique. Les métaphores permettent aussi de susciter des ressentis sensoriels.

La métaphore et les techniques associées ont donc une place assez centrale dans les séances d’hypnose car elle permettent de vaincre des résistances conscientes. Milton Erickson était notamment un grand adepte des métaphores et inventait de petites fictions édifiantes à but thérapeutique.