Thérapies brèves et ACT ou thérapie d’acceptation et d’engagement, comment ça marche ?

Thérapies brèves et ACT ou thérapie d’acceptation et d’engagement, comment ça marche ?

Comment se déroule une thérapie brève ?

La thérapie brève systémique permet, dans un temps assez court, de résoudre la plupart des problèmes psychologiques. Pour cela, elle étudie comment une personne entre en relation avec elle-même, avec les autres et avec le monde. Chacun construit la réalité qu’ensuite il vit.

Elle est orientée vers l’élimination des symptômes (ou la modification radicale de leur perception) et la résolution des problèmes grâce à un recadrage qui va modifier la perception de la réalité et les réactions d’une personne. Comme le notait le philosophe Epictète « Nous ne nous préoccupons pas des choses telles qu’elles sont véritablement, mais de l’opinion que nous en avons ».
Le changement des perceptions d’une personne conduira à un changement de ses réactions.

On pourrait dire que la thérapie brève est l’art de résoudre rapidement des problèmes compliqués par le biais de solutions qui peuvent paraître de prime abord simples.

Les problématiques traitées peuvent être d’ordre individuel, familial, conjugal, professionnel.

L’ACT correspond à un nouveau modèle de psychothérapie : la thérapie d’acceptation et d’engagement.

Issue des travaux en psychologie fondamentale, et en lien constant avec la recherche, l’ACT a montré son efficacité depuis une quinzaine d’années pour toutes les catégories de troubles psychologiques. L’ACT fait partie de la troisième vague des TCC (Thérapies Cognitivo Comportementales).

L’ACT consiste à changer la façon dont chacun considère ses émotions et ses pensées, en l’aidant à (re-)trouver une flexibilité psychologique.

Au lieu de lutter en vain pour faire disparaître les événements psychologiques perçus comme négatifs, il s’agit d’apprendre progressivement à dégager cette énergie pour s’engager dans les actions qui comptent réellement pour nous, qui enrichissent l’existence.

Ainsi, l’ACT est avant tout une thérapie de l’action. Son but est la flexibilité psychologique et comportementale — c’est-à-dire la capacité à adapter ses comportements afin de pouvoir engager dans l’instant présent les actions importantes pour soi en fonction du contexte et de l’environnement, en présence de tout ce que l’on ressent.

Les objectifs d’une thérapie brève ou ACT sont les suivants :

  • aider la personne à trouver le chemin de son équilibre
  • la guider dans la bienveillance et le respect de son modèle du monde vers la solution qui sera bonne pour elle et non de se substituer à elle
  • de soulager la souffrance psychologique le plus vite possible
  • d’amener la personne à faire des expériences nouvelles qui vont lui permettre d’aborder sa vie présente et future de manière plus sereine

Elle se déroule en général, comme son nom l’indique, sur une durée assez courte. Parfois, 1 seule séance peut suffire. En général, 2 à 10 séances peuvent être nécessaires selon les objectifs à mettre en place.

Pour comprendre le contexte des TCC écoutez le Dr Christophe ANDRÉ ici en 2010