You are currently viewing Hypnose, pour le stress et l’anxiété, d’où vient son efficacité ?

Hypnose, pour le stress et l’anxiété, d’où vient son efficacité ?

Hypnose stress et anxiété

Le stress est un ensemble de réactions normales de l’organisme (psychologiques, émotionnelles et physiques) face à une situation de danger.

Il peut être aigu (on parle de « bon » stress), lorsque la réaction est ponctuelle et répond à un événement identifiable. Le stress aigu est une réaction physiologique normale, sans danger pour la santé. Il s’agit d’une adaptation du corps, qui se met en état d’alerte pour nous protéger d’un danger. Dans cet état, les sécrétions hormonales (neurohormonales) changent, et sont régulées par le cerveau, notamment le cortisol.

On peut parler de « mauvais » stress, lorsque cet état perdure et devient malgré l’absence de facteur stressant : le stress est devenu chronique, vous êtes stressé(e) en permanence… Lorsqu’il devient chronique, au bout d’un certain temps, la régulation ne se fait plus, et l’organisme est débordé : c’est là que des symptômes apparaissent. Souvent, on a tendance à accumuler ce stress, et à ne plus pouvoir le gérer correctement. Ce stress chronique apparaît lorsqu’un individu anticipe les conséquences négatives d’une situation. Le « mauvais » stress déclenche alors une série d’effets négatifs qui nous gâchent la vie, aussi bien sur le plan physique que psychologique : irritabilité, anxiété, manque de concentration, fatigue, problèmes de sommeil, troubles digestifs, douleurs dorsales, migraines… Ces symptômes du stress peuvent devenir très difficiles à vivre : anxiété intense, angoisses, troubles du sommeil, troubles sexuels, problèmes de dos…

Les symptômes du stress se manifestent à plusieurs niveaux :

Physique : à court terme, il provoque une contraction des muscles, une accélération du pouls et de la pression artérielle, mais aussi la sudation. S’il devient chronique, il peut entraîner des migraines, des maux de dos, des troubles digestifs, mais aussi des troubles du sommeil et de l’alimentation.

Cognitif : il diminue les capacités cognitives, pouvant causer des troubles de la mémoire et de la concentration, ainsi qu’une baisse générale de la vigilance.

Émotionnel et mental : les personnes souffrant de stress se plaignent de surmenage, sont irritables et tendues. Elles souffrent également d’anxiété. Un stress chronique non pris en charge peut déboucher sur une « déprime », voire une dépression.

Hypnose et thérapies comportementales et cognitives (TCC)

L’hypnose comme méthode de traitement est fréquemment utilisée pour soigner le stress ou les « angoisses » et son efficacité est reconnue. L’hypnose permet en effet une approche étiologique, à la racine des causes et non simplement sur les symptômes comme les anxiolytiques par exemple. Lors d’une séance d’hypnothérapie, le thérapeute utilise des techniques visant à placer le patient dans un état de transe hypnotique, qui est un état permettant une très bonne réceptivité aux suggestions. Grâce à cela, l’hypnothérapeute peut donc tout d’abord trouver la cause sous-jacente du stress et ensuite modifier la perception des situations à l’origine d’un déclenchement du stress.

L’hypnothérapie induit des changements physiologiques au niveau cérébral : elle déclenche certaines hormones au pouvoir « apaisant ». Ainsi, on constate, lors de séances d’hypnose, et même au-delà, une diminution de la sécrétion de cortisol, l’hormone du stress par excellence. À l’inverse, la sérotonine et les endorphines, hormones du bien-être, augmentent. Enfin, la pression artérielle et le rythme cardiaque diminuent, les tensions musculaires disparaissent et le sommeil s’améliore.

De plus, l’hypnose aide le patient à modifier sa vision et ses croyances face à une situation stressante et participe à le débarrasser des « automatismes » qu’il utilisait pour affronter son anxiété. Elle l’aide aussi à prendre le recul nécessaire aux bonnes décisions.

Les thérapies comportementales et cognitives sont basées sur la théorie de l’apprentissage et l’utilisation d’exercices de relaxation ou de méditation propres à modifier favorablement le comportement. Elles agissent sur les postulats irrationnels et les schémas cognitifs qui nourrissent le stress et produisent des émotions négatives.

Il existe un réel parallèle entre les thérapies comportementales et cognitives (TCC) et l’hypnose, notamment Ericksonienne. Car ces deux formes de thérapies sont tournées vers la gestion des émotions et des croyances. En fait, l’une et l’autre peuvent s’enrichir mutuellement et faire naître une meilleure gestion et prise en charge globale du stress et de l’anxiété.

L’hypnose pour le stress est très efficace : deux ou trois séances permettent en général d’obtenir une amélioration notable. Cela permet d’être plus confiant et serein lors de situations habituellement stressantes. Cependant, dans le cas où le stress résulterait d’autres problématiques (traumatismes, anxiété, dépression), l’hypnothérapeute peut envisager une thérapie un peu plus longue.

L’hypnose agit aussi à plus long terme, car elle permet de lever certaines inhibitions ou de résoudre certains problèmes qui étaient à l’origine de l’état de stress. L’hypnose aide à mieux gérer son stress, et donc à éviter qu’il ne s’accumule et provoque un burn-out. Pour prolonger les bénéfices des séances, vous pouvez également avec votre hypnothérapeute, apprendre l’auto-hypnose qui consiste à se mettre soi-même en transe (par exemple en focalisant son attention sur un objet ou sur la respiration), et à déployer ses propres visualisations de détente et de neutralisation du stress. Votre hypnothérapeute peut aussi vous apprendre la cohérence cardiaque : cette méthode de relaxation permet d’apaiser l’anxiété et les angoisses, en contrôlant son rythme cardiaque via la respiration.

La méditation de pleine conscience a fait elle aussi la preuve de son efficacité. Pratiquée régulièrement, elle est très efficace sur la gestion du stress au quotidien. D’autres approches partent de la relaxation du corps pour amener un apaisement global : physique, émotionnel et mental. Parmi les plus courantes :

Le sport : pratiqué régulièrement, il permet de détendre les muscles, et d’évacuer les tensions cumulées.

Les massages : il en existe une grande variété (shiastu, thaïlandais, ayurvédique…).

La sophrologie est une méthode psychocorporelle « cousine » de l’hypnose. Elle apprend notamment à mieux écouter son corps, à mieux respirer, et à se détendre.